Navigateur non compatible. Veuillez utiliser un navigateur récent

« Mario » : la solitude du joueur de foot gay

Le cinéaste suisse Marcel Gisler signe une fiction pionnière sur l’amour impossible d’un couple de footballeurs homosexuels.

« Sois hétéro et tais-toi », telle est la version masculine du « sois belle et tais-toi » dans le milieu du football masculin de haut niveau. Mario, de Marcel Gisler, ouvre un chapitre sur la question taboue de l’homosexualité sur le terrain, et dans les vestiaires. Pas vraiment fan du ballon rond, le réalisateur suisse s’est lancé dans cette aventure en 2010 avec son coscénariste Thomas Hess, constatant, un peu surpris, qu’aucun long-métrage n’avait abordé jusque-là ce sujet à fort potentiel dramaturgique.

Le film raconte l’amour impossible entre Mario (Max Hubacher) et Léon (Aaron Altaras), deux joueurs prometteurs qui évoluent dans le même club, le FC Sankt Pauli, basé à Hambourg. Le film a été tourné dans ce club réputé pour son ouverture sur l’égalité des droits et des sexualités. L’équipe du film a pu bénéficier de ses infrastructures et de la présence de joueurs semi-professionnels – les vrais joueurs étant pris par des matchs de championnat. Mario a également reçu le soutien du Berner Sport Club Young Boys de Berne.

(...)

> Lire la suite sur le site de Le Monde

> Voir le film sur leKino.ch